Bach
Bach
Bach
Bach
Bach
Bach

Introduction - Biographie - Philosophie

Edward Bach est né le 24 septembre 1886 à Moseley, village près de Birmingham en Angleterre.

Enfant, il avait un grand amour de la nature et une très grande sensibilité pour la souffrance des personnes et des animaux.
Déjà sur les bancs de l’école, il avait décidé de guérir les autres.
Il rêvait de trouver une méthode thérapeutique plus simple.

Il commença ses études de médecine en 1905 à l’université de Birmingham.
Il a été diplômé et a obtenu son doctorat en 1912.
Il a travaillé de 1913 à 1918 en milieu hospitalier.

En 1917, négligeant sa propre santé, il s’effondra dans son laboratoire : il avait un cancer abdominal. Il lui restait trois mois à vivre d’après ses confrères médecins..

Malgré les souffrances et son affaiblissement, il mit à profit les jours qui lui restaient à vivre et travailla sans relâche dans son laboratoire.
Après plusieurs mois, il sentit sa santé se rétablir…

Ensuite, après avoir retrouvé force et vitalité, il a entrepris un travail au London Homéopathic Hospital et il s’est intéressé au travail sur l’homéopathie de Samuel Hahnemann.

Il découvrit plus tard, en tant qu’assistant bactériologique à l’ « University College », que des germes intestinaux étaient étroitement liés à certaines maladies chroniques et prépara des vaccins de type homéopathique. Il venait de découvrir les « Nosodes Intestinaux »

Il a aussi pratiqué son art jusqu’en 1930 en travaillant simultanément dans un cabinet médical, dans un laboratoire et dans un dispensaire où il soignait les indigents.

De 1928 à 1930, Le Docteur Bach éprouva de plus en plus le besoin de se retirer au pays de Galles où il passait régulièrement des vacances. Ces temps de réflexions et de méditations allèrent le conduire progressivement vers de grandes décisions.

Il démissionna de ses différents postes à responsabilité et céda ses activités professionnelles.

C’est au mois de mai 1930 qu’il quitta Londres définitivement pour s’installer au pays de Galles.

Il partait vers une destinée qu’il pré-sentait au fond de lui à la recherche de cette méthode qu’il avait à mettre au point.

Il a rapidement commencé à écrire son unique livre : « Guéris-toi toi-même »

ainsi que la deuxième partie intitulée « Les douze guérisseurs et autres remèdes »

Ces ouvrages ont été traduits en français par une grande Dame française qui a signé sa traduction sous le nom de « Albuisse » et ce livre s'intitule

« LA GUERISON PAR LES FLEURS »

Il a été publié à la maison d’édition Le Courrier du Livre.

Il parcourut de longues distances à pied en observant différentes plantes.

Un jour, une idée lui vint à l’esprit :

chaque goutte de rosée devait contenir toutes les propriétés de la plante sur laquelle elle se trouvait.

La collecte de la rosée étant laborieuse, il fit macérer la plante au soleil, en plein milieu d’un champ, dans un bol rempli d’eau de source récoltée dans l’environnement de la cueillette.

Il constata que, après le temps de solarisation nécessaire, l’eau était imprégnée de la même force vitale que la plante.

En 1934, le Docteur Bach s’installait à Mount Vernon, un petit village près de Wallingford. Edward Bach y passera les deux dernières années de sa vie à la recherche des dix neuf autres remèdes qui lui manquaient.

Il a beaucoup été aidé par Nora Weeks, son assistante, qui lui a toujours été dévouée. Ce fut pour elle un réel privilège de partager son travail et elle sera, tout au long de la recherche d’Edward Bach d’un très grand soutien et elle lui apportera une aide prodigieuse.

Ils furent également beaucoup aidés par un homme qui se révéla être un ami précieux et fidèle : Victor Bullen.

En quelques années, les remèdes devinrent connus du monde entier.

Son travail était accompli.

Edward Bach mourut paisiblement le 27 novembre 1936.

 
 
 

Copyright © L'Oeuvre du Docteur Bach A.S.B.L